L’ABATTOIR DANS LA RUE / Retour en images et en mots

Samedi 11 mai 2019, les passant.e.s et habitant.e.s du Cours Julien à Marseille ont pu mener une expérience inhabituelle, visiter un abattoir de cochons en immersion totale grâce à des casques de réalité virtuelle 3D à 360 degrés de l’association ALARM.

35 militant.e.s se sont donné.e.s rendez-vous au cœur de Marseille, entre terrasses, cris d’enfants, musique, graffs ; sous le soleil chaud du mois de mai.
35 militant.e.s qui sont resté.e.s plus de trois heures debout, panneaux au bout des bras, trois heures à tracter et à proposer aux gens de venir vivre l’expérience… Voir ce qu’il se cache derrière les murs épais, opaques des abattoirs.

A peine installé.e.s à 15h00, une première personne a positionné un casque. Puis cela a continué sans interruption jusqu’à 18h00.

Avant de mettre le casque, de pénétrer dans l’abattoir, il fallait d’abord accepter de prendre la pilule rouge, celle qui fait voir la réalité. Les personnes connaissant la trilogie Matrix avaient compris la référence et cela attisait encore plus leur curiosité.
Ensuite l’immersion durait 6 minutes, pour les personnes qui tenaient jusqu’au bout.

Les réactions étaient fortes. Il y a eu des dents serrées, des mâchoires crispées, des exclamations, des pleurs… Des personnes tentaient de se donner de la contenance en souriant au départ… En riant même parfois… Mais l’effroi de la réalité prenait le pas rapidement, et même les plus téméraires finissaient par plonger dans un silence profond… Le silence. Celui de la mort qu’on voit arriver dans les yeux d’un cochon tandis que son corps convulse une dernière fois.

A chaque retrait de casque, les personnes avaient besoin de quelques secondes pour revenir sur la terre ferme du Cours Julien. Pour sortir de ce lieu sordide où l’horreur sévit à une cadence infernale.
Et pour beaucoup il y avait des questions plein les yeux.

Accompagnées, les personnes qui avaient terminé l’expérience, se voyaient proposer un choix. Après être passées devant des panneaux montrant les images d’abattoirs d’autres animaux (vaches, poissons, dindes…) deux bols leurs étaient tendus.
L’un contenait la pilule bleue, celle pour « oublier » et retourner tranquillement à sa vie. L’autre contenait la pilule rouge, celle pour « agir ».

Des militant.e.s étaient là pour pouvoir répondre à leurs questions et leur apporter de la documentation complémentaire.

Ainsi que Nonbi-Radio qui les laissait s’exprimer à son micro, mais qui leur apportait également de nouveaux éléments et de quoi réfléchir encore.

32 personnes ont plongé dans l’univers de l’industrie de la « viande ».

28 ont choisi la pilule rouge.

LA VIDÉO DE NOTRE ACTION « L’ABATTOIR DANS LA RUE »

Cette action fut définitivement une réussite. Des graines ont assurément été plantées. Et des plantes qui germaient ont grandi.

Nous remercions chaleureusement les militant.e.s – dont le sérieux et la rigueur ont été remarquables – qui ont participé à cet après-midi fort en émotions, riche en rencontres et en prise de conscience.

Un merci particulier aux personnes qui se sont déplacées des villes voisines pour nous rejoindre.

Merci aux militant.e.s de L214 Ethique et Animaux et du Mouvement The Earthlings Experience – Marseille qui ont prêté main forte.

Merci à NONBI-RADIO qui a apporté un réel plus à cette action.

Merci à Aurélie pour les photos, la vidéo à venir, ainsi que pour sa gentillesse et sa bienveillance.

Merci infiniment de nous avoir fait confiance pour cette toute nouvelle action ; la façon dont vous avez su si vite vous adapter est pour beaucoup dans la réussite de ce premier essai, tout comme votre exemplaire détermination sur un lieu qui n’était pas évident à aborder. Nous espérons sincèrement revoir bientôt toute cette équipe !

SOLIDAIRES, METTONS FIN AU SPÉCISME !