LE PRIX LIBRE C’EST QUOI ? Et pourquoi ?

LE PRIX LIBRE C’EST QUOI ?   Et pourquoi ?                 

Le Prix Libre, c’est : « Tu paies ce que tu peux, ce que tu veux ! »

Cette démarche peut paraître, pour certain-e-s idéaliste, irréaliste, insolite ou peut ne pas être comprise… Car c’est sûr nous sommes conditionné-e-s pour payer ce qu’on nous dit de payer sans chercher à connaître le coût d’un service, d’un produit, d’une prestation ou autres types d’échanges !

Le Prix Libre : Une volonté sociale, culturelle et politique !

SOCIALE : Le Prix Libre propose un service/produit/prestation ou autres pour TOUSTES, du-de la salarié-e au-à la chômeur-se, à celles et ceux qui sont au RSA, qui sont sans revenus, etc. A chacun-e selon ses moyens financiers, à chacun-e la possibilité de participer aux frais d’organisation/production/diffusion.

CULTURELLE : En diffusant de l’info ou en organisant des événements à prix libre, on permet à quiconque est motivé-e de s’instruire, se divertir, se rencontrer sans relations de business.

POLITIQUE : On évite le réflexe du « c’est combien ? »

On démontre que même s’il y a des frais, on peut organiser/produire/diffuser, sans nécessairement vendreni donner d’ailleurs – car les frais sont présents et à gérer.

Ce n’est pas en se déresponsabilisant (je paie ce qu’on me dit de payer), que l’on peut comprendre un service/produit/prestation ou autres, avec ses mécanismes et ses frais. On considère l’acquéreur-se non pas comme une source de bénéfice, mais comme un-e Individu-e capable d’évaluer ce qu’il-elle peut/veut payer selon ses ressources, ses besoins, ses coups de cœur et ses motivations.

On reste en accord avec notre lutte anti-capitaliste.

On propose un service/produit/prestation ou autres pour autrui, par soutien et par plaisir. On évite un rapport tronqué et infantilisant à l’argent (malgré les frais coûtants). On refuse d’abandonner l’idéal d’un monde sans classes, d’un système sans marchandage, système qui pourrit les relations entre lndividu-e-s.

Utopiste ? Non, très réaliste !

L’organisation d’un Prix Libre nécessite un choix de non-surconsommation, du volontariat, une volonté de rester « modeste » et de ne pas chercher les subventions, un besoin de « se serrer les coudes », d’être UNI-E-S !
La notion de prix libre n’est pas synonyme de « ça rapporte beaucoup ». Et tant mieux, car ça aurait été déjà récupéré par les marchands.

Le soutien qu’on apporte en diffusant/organisant vient de l’argent récolté, mais surtout de la mouvance qui se crée et gravite autour du soutien.

Le Prix Libre, c’est expliquer aux gentes – qui ont pour habitude qu’on leur dicte combien payer – comment ça fonctionne.

Le Prix Libre, c’est expliquer aux personnes leur responsabilité vis-à-vis de leur budget et de leur volonté de soutenir telle ou telle lutte, leur responsabilité du bilan financier d’une tentative alternative,

leur responsabilité vis-à-vis de celles et ceux qui pourraient être exclu-e-s sans la solidarité d’autrui.

Le PRIX LIBRE, c’est le début de la solidarité, de l’autogestion

et de la prise en main de chacun-e par ielle-même !!!

LE PRIX LIBRE C'EST QUOI ET POURQUOI JPEG