QUI SONT LES POISSONS ? / Retour sur la Journée Mondiale pour la Fin de la pêche – Marseille, le 24 mars 2018

« Qui sont les poissons ? »… Ce n’est finalement pas une question que l’on entend souvent, ni que l’on se pose très précisément et de manière courante.

Et pourtant… Les poissons, tout comme les autres animaux aquatiques sont des êtres surprenants, captivants, fascinants !

Depuis dix ans maintenant, les études scientifiques démontrent non seulement que les poissons, les céphalopodes et la plupart des crustacés sont des êtres sensibles, mais aussi qu’ils possèdent des capacités cognitives complexes.

Ils sont curieux, perspicaces, subtils. Chaque individu possède des traits de personnalité bien particuliers. Ils connaissent (et savent reconnaitre) individuellement leurs congénères. Ils ont une vie sociale complexe. Ils tissent des liens d’amitié. Ils collaborent entre eux. Ils nouent parfois de véritables alliances avec des poissons d’autres espèces. Ils utilisent des outils. Ils communiquent de façon élaborée. Ils apprennent sans cesse. Ils s’adaptent. Ils élaborent des stratégies. Ils se souviennent longtemps, très longtemps. Ils jouent. Ils ont des émotions.

SURTOUT, comme nous, ils ressentent le PLAISIR et la DOULEUR.

Nier aujourd’hui la souffrance que peuvent éprouver les animaux aquatiques, reviendrait à nier des connaissances scientifiques pointues, un peu (beaucoup) comme si l’on perdurait actuellement à affirmer que la terre est plate. Ni plus ni moins.

Pour toutes ces raisons, nous devons cesser de les exploiter, comme nous devons arrêter de les manger et les capturer.

Pour cette Journée Mondiale pour la Fin de la pêche, et grâce à l’intervention exceptionnelle (on y tient !) de Sébastien Moro pour une conférence sur le thème « Qui sont les poissons ? », nos voix ont bien été prêtées aux grands inconnus du public et aux plus oubliés des campagnes en faveur des droits des animaux.… Qui ont été non seulement écoutés, mais particulièrement entendus.

Nous avons été près de 90 personnes (issues d’une assistance très large, militante pour la libération animale, comme non militante) à nous rassembler au sein de la Dar Lamifa pour vivre ensemble cette grande traversée des dernières découvertes sur le monde mental des poissons, qui a – c’est certain  – chamboulé de fond en comble l’image que nous pouvions avoir de nos cousins aquatiques.

Une petite exposition (visuels insérés dans l’album) a accompagné cette journée, et un généreux buffet vegan a permis de la prolonger de manière conviviale et emplie d’envie de continuer à contribuer activement à faire émerger la question des animaux aquatiques dans le mouvement des droits des animaux et dans l’opinion publique mondiale.

___

REMERCIEMENTS :

  • À l’association PEA – Pour l’Égalité Animale, à l’initiative de cette Journée Mondiale pour la Fin de la pêche et de la Campagne « Qui sont les Poissons », qui nous a permis d’utiliser les visuels composant l’exposition.
  • À Sébastien Moro, pour son intervention sur la planète Mars, pour son inégalable talent à rendre audible au plus grand nombre ce que la science – et l’éthologie en particulier – a à nous apprendre, avec un rythme ponctué d’humour qui ne laisse aucune place à l’ennui ou au désintérêt.
  • À l’équipe de la Dar Lamifa, toujours aussi accueillante, chaleureuse et qui nous a bien soutenu.e.s en avis et en coups de mains.
  • À Florence Dellerie, pour nous avoir autorisé.e.s l’utilisation de l’une de ses photographies militantes pour la confection de notre affiche.
  • À VOUS, pour votre soutien et présent.e.s en nombre ! En présentant nos excuses aux personnes arrivées tardivement et qui n’ont pu entrer pour assister à la conférence…
  • Aux militant.e.s engagé.e.s sur l’organisation et le déroulement de cette journée.

___

Et pour ne pas en finir :

VISITEZ, ABONNEZ-VOUS, SOUTENEZ

– le SITE dédié à la Campagne « Qui sont les Poissons ? »

– la chaîne Youtube « Cervelle d’Oiseau »

– le blog de vulgarisation sur les poissons « Les paupières des poissons »

– le podcast « Les Carencés »

– les chroniques éthologiques de Sébastien Moro, qui s’intitulent « La minute de Mr Lagopède«