Journée Sans Viande à Toulon – Les animaux et les produits issus de leur exploitation ne sont pas des aliments

La consommation de la chair des autres animaux par les humain-e-s n’est pas nécessaire, faisant souffrir et massacrant des milliards d’individus sentients, terrestres et aquatiques, en leur refusant les droits les plus fondamentaux de pouvoir vivre, et de pouvoir vivre libre.

L’alimentation qui ne sait s’affranchir de l’exploitation animale cause plus de souffrances et de morts qu’aucune autre activité humaine.
Chaque année, 63 milliards d’animaux terrestres et plus de 1 000 milliards de poissons sont abattus dans le monde pour la consommation de leur chair.

Comptons jusqu’à 9… Toutes les 9 secondes, 15 000 individus terrestres sont tués afin que d’autres individus se repaissent de leur chair… Que l’on aseptise, banalise, objetise et rend anonyme par le mot « viande ».

Et cela sans nécessité aucune donc, puisqu’une alimentation exclusivement végétale, saine, équilibrée, agréable, couvrant tous les apports nutritionnels dont les humain-e-s ont besoin et bonne pour la planète est possible.

Une nourriture exempte de toute exploitation animale, de cruauté, de souffrance extrême et de mort – exclusivement végétale – est absolument savoureuse, elle est extrêmement riche en couleurs, en goûts et d’une diversité incroyable.

Et c’est ce qu’une vingtaine de militant-e-s de l’ALARM ont voulu démontré ce samedi 14 mars à Toulon (place Puget), en tenant un stand d’informations et de dégustation d’une foultitude de mets vegan (comprenant également une dégustation de divers laits végétaux), inscrivant ainsi une démarche de sensibilisation du public dans le contexte de la campagne internationale qu’est la Journée Sans Viande.

Une belle réussite, tant dans l’implication des militant-e-s sur place, que dans l’impact et la sensibilisation d’un public curieux, ouvert, enclin à la discussion, à la réflexion.

Les animaux et les produits issus de leur exploitation ne sont pas des aliments.
La souffrance et la violence ne sont pas de la nourriture.

Les militant-e-s de l’ALARM à Toulon ce samedi 14 mars – avec convivialité mais force convictions – ont su mettre les petits plats dans les grands… Ou bien encore les grandes idées dans les petits plats !

Bravo pour cela !

 

P.S. Soulignons que la presse s’est déplacée et que deux articles sont parus dans le journal Var Matin, décuplant ainsi le message porté en cette journée.

Liste non exhaustive des mets qui ont été proposés à la dégustation (vegan et fait maison) : gâteau coco, quatre-quart aux poires, houmous de pois-chiches, makis, cake pomme-kiwis, muffins salés oignons-soycisses et poivrons-soycisses, muffins sucrés noix de coco, houmous de petits-pois-amandes, polenta de shitakes, mini muffins choco-courgettes, lait d’amande maison, mousse au chocolat, quiche aux poireaux, guacamole, salade de lentilles, scones oignons-cumin, tarte à la noix de coco, brownie, tarte aux légumes et fromage végétal, boissons et laits végétaux divers… Sans oublier l’extraordinaire salade de pensées-feuilles de betteraves-d’épinards-radis-roquette-oignon !