JOURNÉE MONDIALE POUR LA FIN DU SPÉCISME Compte-rendu de la délégation de l’ALARM présente à Genève le 22/08/2015

La Marche pour la fin du spécisme, pour l’égalité animale à Genève le 22 août a regroupé plus de 800 personnes (1000 en fin de marche) de toute la Suisse (romande, alémanique, tessinoise), mais aussi de la Belgique, de l’Autriche, de la France avec notamment la délégation de L214 , l’ALARM, la Ligue Suisse Contre la Vivisection (LSCV).

Il faut saluer l’admirable organisation de la PEA (Pour l’Égalité Animale) en Suisse.

La Journée mondiale pour la fin du spécisme  – discrimination selon l’espèce – a rencontré un énorme succès.

A cette marche se sont ajoutés des débats et des discussions en fin de soirée sur le spécisme, le véganisme pendant trois jours. Yves Bonnardel a animé ces débats avec beaucoup de conviction.

Pendant la préparation de la marche, les militants de la PEA ont, avec beaucoup de justesse, expliqué sur quoi repose l’idéologie du spécisme.

Les journalistes de Genève étaient présents et ont pris au sérieux les propos défendus par les activistes : c’est déjà une victoire en soi.

Lors de la marche de 3h – des Pâquis en passant par la vieille ville pour terminer sur la place de Plainpalais – les manifestant-e-s ont scandé « ni dans les frigos, ni dans les labos : justice pour les animaux »

Puis sur le pont des Bergues, les militant-e-s de la cause animale se sont allongé-e-s sur le sol, accompagné-e-s par une musique agréable : il fallait se souvenir, par cette action symbolique, de la souffrance subie par les animaux.

Ensuite, le cortège s’est dirigé vers la cathédrale Saint-Pierre : face au monument, des militant-e-s en blouse blanche tenaient des photos de regards d’animaux et d’humain-e-s, histoire de rappeler que face à la souffrance nous sommes à égalité.

La vivisection fut dénoncée dans toute son horreur et sa barbarie !

Puis, Laurence Harang, militante active de l’ALARM a prononcé un discours qui a été applaudi par la foule. La presse de « Matin Genève » a cité quelques extraits du discours : « Les animaux humains ont oublié leurs semblables », « Nous ne laisserons pas exterminer nos semblables » et « rien ne justifie leurs vies que l’on brise et leurs meurtres ».

Pour terminer, les militant-e-s se sont dirigé-e-s vers la place de Plainpalais : là, ils et elles ont formé un immense cercle et ont gardé le silence en imaginant un monde où animaux humains et non humains pourraient cohabiter !

Puis une immense « hola » a achevé cette grande manifestation.

Hans Petrus, en langue allemande, a dénoncé pour finir l’enfer des abattoirs.

Ne l’oublions pas : « l’égalité, c’est la moindre des choses » !
Nous savons désormais par l’ampleur de cette marche qu’aucune fatalité ne doit gouverner la vie des animaux !
Sans justice, pas d’égalité !
Nous devons nous battre pour que les plus vulnérables soient considérés comme des êtres sensibles !

Plus d’infos, articles de presse, vidéos, photographies :

Site de la Journée Mondiale pour la Fin du Spécisme => http://www.end-of-speciesism.org/fr/ / sur Facebook => https://www.facebook.com/pages/Journ%C3%A9e-mondiale-pour-la-fin-du-sp%C3%A9cisme/916827824994720

Site de l’association PEA (Pour l’Égalité Animale) => https://www.asso-pea.ch/fr/ / sur Facebook => https://www.facebook.com/PEAasso?fref=ts

Vidéo de la PEA de cette Marche => https://vimeo.com/137677811

Copyright©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ, avec nos remerciements => http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2015/08/23/la-journee-mondiale-pour-la-fin-du-specisme-269514.html