Film GORGE CŒUR VENTRE – Projection exceptionnelle à Marseille le 20 janvier 2017 !

bannière gorge coeur ventre - FB

Événement exceptionnel à Marseille et une date à marquer d’une pierre d’éthique !

Nous sommes nombreuses et nombreux à vouloir qu’une projection du sublime film de Maud ALPI, « Gorge Cœur Ventre » se déroule dans la cité phocéenne…
Le vœu s’exauce !

« Gorge Cœur Ventre » sera projeté au cinéma Le GYPTIS , le vendredi 20 janvier 2017 à 19h30.
La projection sera suivie d’une RENCONTRE avec la réalisatrice, en partenariat avec l’ALARM.

Un BUFFET VEGAN à prix libre sera proposé à la suite.

Ce film, ayant reçu des prix élogieux et ayant littéralement récolté des critiques dithyrambiques est résolument ouvert vers le grand public.
Une belle occasion à (vraiment) saisir pour inviter vos proches ou connaissances à venir voir ce :

« [C]’est un film important, un film précieux, un film unique. Petit, obscur, impur, tout ce que vous voulez mais beau, intelligent, sensible, à un degré qu’il est rare de voir atteint dans les salles de cinéma. Un objet esthétique, poétique, chargé en même temps d’une incroyable puissance éthique, et d’une portée […] politique. Un film qui nous transforme donc et nous rend à notre tour plus sensible. Plus humain, je ne peux décemment pas le dire. Plutôt plus animal. Plus vivant certainement. Un film en tout cas qu’il faut, très vite, avant que l’économie de marché ne l’ait chassé des salles, courir voir et FAIRE VOIR. »

Gorge Cœur Ventre de Maud Alpi est sorti en salles le 16 novembre 2016 ; pour savoir dans quelles villes il va encore être projeté, suivez la page du film

***

Page Facebook du cinéma LE GYPTIS

Site du cinéma LE GYPTIS

Événement Facebook associé

BA lancement


GORGE CŒUR VENTRE
De Maud ALPI
Avec Virgil Hanrot, Dimitri Buchenet
France / 2016 / 1h22

Vendredi 20 janvier à 19h30
Suivi d’une rencontre avec la réalisatrice
En partenariat avec l’ALARM

Suite à la projection et à la RENCONTRE avec Maud Alpi,
un BUFFET VEGAN sera proposé à prix libre

« Les bêtes arrivent la nuit à l’abattoir. Elles sentent. Elles résistent. Avant l’aube, un jeune homme les conduit à la mort. Son chien découvre un monde effrayant qui semble ne jamais devoir s’arrêter. Maud Alpi propose un premier long métrage qui remet en cause notre rapport désincarné aux animaux, en leur redonnant leur individualité ».

LE GYPTIS
136, rue Loubon
13003 Marseille
Téléphone : 04 95 04 96 25

VENIR au Gyptis :

En BUS :
– Départ Canebière Bourse : 31 et 32, arrêt place Caffo
– Départ Réformés Canebière : 33 et 34, arrêt Belle de Mai Loubon
– Fluobus de nuit 533

&
– Borne vélo n°3320 place Bernard Cadenat
– Parking gratuit à proximité : place Bernard Cadenat

Tarifs :
– plein : 5,5 €
– réduit : 4,5 € (étudiants, chômeurs, moins de 20 ans, RSA, retraités)
– groupe : 3,5 €
– moins de 20 ans : 2,5€
– séances jeune public et famille : 2,5 € pour tous
– abonnement dix séances : 35 €

***

« …/… quiconque a été un jour bouleversé par un film comprend ce dont il s’agit. Et quiconque aura vu Gorge Cœur Ventre comprendra que ces mots lui sont appropriés. Ils ne sont pas excessifs, ils disent avec précision ce que le film donne à voir : concernant les animaux que nous sommes, ceux que nous ne sommes pas, et le rapport entre les deux, Maud Alpi a vu quelque chose de trop beau d’une part, et d’autre part quelque chose de trop injuste. Quelque chose que beaucoup d’entre nous avons pu entrevoir, enfants, mais qu’on s’est empressé de nous faire oublier, à coup d’esquives sensori-motrices – en sortant de Gorge Cœur Ventre vous comprendrez tout de suite : quelque chose de pas si loin, d’ailleurs, du « Faut bien que les gens travaillent » dont parle Deleuze. En sortant de Gorge Cœur Ventre vous comprendrez que les mots de Deleuze ne sont pas de vains mots : Maud Alpi a été voyante. Elle a vu quelque chose qu’elle n’a pas oublié. Elle est devenue visionnaire et nous a donné à voir ce qu’elle a vu, et ce faisant elle nous apprend à voir. Du trop beau et du trop injuste. L’empire de la misère, à l’extérieur de nous, et en nous. Jamais je n’avais vu comme ici les animaux humains, et surtout non humains, leur beauté, leur dignité, notre parenté avec eux, leur visage – je dis visage parce que le film contient de sublimes images de visages…/… »

Extrait tiré de l’une des nombreuses critiques du fil GORGE CŒUR VENTRE