Découvrez No New Animal Lab : objectifs et perspectives

L’établissement de soins et de recherche sur les animaux (Animal Research and Care Facility – ARCF) est un projet d’agrandissement du programme de recherche de l’Université de Washington et il augmenterait l’expérimentation animale de 30 %.

L’Université de Washington (UW) exploite déjà des milliers d’animaux ; des chiens, des chats, des primates non-humains, des cochons d’Inde, des lapins, des souris, des rats, des cochons et d’innombrables invertébrés. À l’heure actuelle, le mouvement populaire pour les droits des animaux se remet peu à peu d’une dizaine d’années de répression politique, faisant suite aux effets du « Green-Scare ». Le mouvement s’est fragmenté, isolé et a perdu de sa diversité générationnelle.

Face à ce constat, No New Animal Lab (NNAL) a commencé avec deux objectifs principaux : arrêter la construction de l’ARCF et de mettre en réseau un mouvement populaire pour les droits des animaux, par la communication directe, le soutien des réseaux, le partage de savoir et de compétences, par des analyses critiques et du matériel.
La recherche animale est une entreprise lucrative, liée à de nombreux secteurs économiques ; de l’équipement, de la manufacture, pharmaceutique, cosmétique, agricole, chimique, de l’architecture, de l’ingénierie et bien d’autres encore. L’expérimentation animale s’est ancrée dans le profit économique et tout le système est bâti sur le dos d’animaux qui subissent inévitablement au cours de leur captivité, de nombreuses souffrances et la mort. Nous envisageons sa fermeture par une pression sans relâche, menée par un mouvement populaire d’ampleur pour la libération animale.

Notre objectif est d’arrêter la construction de ce bâtiment et de reconstruire un mouvement par ce biais.
Les décideurs du projet ont validé l’expansion malgré les inquiétudes liées à la nature excessive du budget. Cela a été accordé suite aux pressions du programme sur la recherche animale, la faculté, l’industrie indépendante d’analyses, des consultants et autres acteurs intéressés.

Le devenir de cette expansion du laboratoire est extrêmement lié à l’industrie de l’expérimentation animale et NNAL utilise les points faibles de ce système. La société de construction Skanska USA représente une faiblesse. Actuellement, NNAL met la pression sur Skanska pour qu’elle arrête son contrat, à travers des actions variées (manifestations, écriture de lettres, de l’action directe non-violente).

Mettre la pression sur ce point faible forcera UW augmenter les dépenses sur ce projet, pour rechercher un nouveau contrat, ce que les Recteurs ne veulent pas et n’ont pas la capacité d’assurer financièrement.

La campagne No New Animal Lab emploie des tactiques très variées pour mettre la pression sur les décisionnaires du projet à l’UW et Skanska allant de : litiges, entraînement aux actions, écriture de lettres, pétitions, discours publics, réunions, veillées, manifestations, rassemblements, marches, perturbations des bureaux, envahissements chez les lobbys, manifestations aux domiciles et des actions directes non-violentes. Des organisateurs-trices d’actions sont présent.e.s à travers tous les États-Unis et il y a des bureaux Skanska dans plus de 30 villes américaines. Nous travaillons avec des activistes en Suède et dans d’autres pays en Europe où Skanska a de gros marchés. Dans le but de favoriser une diversité des tactiques employées, nous encourageons les organisateurs-trices locaux a développer cette campagne selon leurs conditions (agenda local et stratégies), tout en soutenant le travail et les stratégies des organisateurs-trices du Nord-Ouest des USA, pendant les appels aux journées/semaines internationales d’action.

 

Ce projet de laboratoire prendra plusieurs années et il ne sera pas occupé jusqu’à au moins 2017. La campagne ne s’arrêtera pas pendant ce laps de temps et continuera au contraire à grossir et à utiliser des stratégies différentes pour arrêter sa construction, incluant même de mener des campagnes au niveau tertiaire, ciblant les sous-traitants, les fournisseurs d’équipement etc. Nous nous préparons à intervenir directement pendant des mois et à faire face aux potentielles batailles juridiques pour renverser UW et Skanska. No New Animal Lab s’est engagé à faire tout son possible pour arrêter ce laboratoire et nous nous efforcerons d’intensifier cette campagne sur plusieurs années s’il nécessaire. Nous avons agrandi nos cercles et nos réseaux depuis plus d’un an, mettant en avant le construction d’un mouvement populaire, offrant des ateliers et du matériel aux groupes d’activistes et nous préparant à tenir une campagne de pression.

Lire l’article sur le site de No New Animal Lab ICI

Des activistes de No New Animal Lab seront présent.e.s lors de la IVème édition du Festiv’ALARM

Rendez-vous vendredi 16 septembre 2016 : Plus d’informations ici