CONTE « LES 13 MASSACRES DE NOËL » / ACTION DE RUE

C’était donc bien réel, le samedi 23 décembre 2017, d’étranges et effrayantes – mais aussi de très belles – créatures sont allées dans les rues de Marseille pour narrer une histoire bien cruelle, le CONTE « LES 13 MASSACRES DE NOËL »

PATCHWORK VIDEO CONTE LES 13 MASSACRES DE NOEL

VIDÉO en LIGNE ! CLIQUEZ SUR L’IMAGE ET MONTEZ LE SON !

ÉCOUTEZ le CONTE « LES 13 MASSACRES DE NOËL »,

comme les marseillais-ses l’ont entendu ce samedi 23 décembre 2017

***

Un sapin de noël qui n’aime pas les enfants et qui retient prisonniers deux magnifiques rennes, deux lutin-e-s au teint d’outre-tombe, ricanant, bondissant, jouant de vilains tours et mimant des atrocités, accrochant les passant-e-s, petit-e-s comme grand-e-s, pour leur faire écouter, entendre, comprendre quel est cet enfer, ce massacre animal, qui guident la frénétique course après la joie éphémère.

Atrocités contées qui ne sont pourtant que réalité lors des fêtes de fin d’année…

La réalité de la souffrance animale qui se cache derrière les flonflons, les paillettes, les guirlandes, les nappes brodées, les lumières qui clignotent, les cadeaux enrubannés, les rires et les chants plein de dents, et même derrière les prières et les effluves de sainteté…

Souffrance animale gisant pourtant dans les assiettes dorées sous des yeux bien écarquillés, dégoulinant des petits plats dans les grands, habillant les corps, chaussant les pas, embellissant et parfumant les peaux, comblant de boules de poils les petits bras et tendant les bedaines bien repues…

Tous ces plaisirs dodus, alors que pour la misère humaine c’est la fête chaque jour dans les rues, avec le froid et la maladie dans les corps et les cris des ventres que l’on entend plus…

Le père noël n’était pas là. Il paraitrait qu’il trainerait toujours dans les mêmes quartiers, et certainement pas dans les fermes, hangars et grandes froides salles tout de blanc carrelées.

Les personnes les plus sages, après avoir assistées à un surprenant spectacle, sont reparties en tenant le conte « Les 13 Massacres de Noël » entre leurs mains, et avec quelques clés pour « aller plus loin ».

Nous avons pu le constater, au départ les visages sourient et les yeux brillent… Puis au fur et à mesure que le conte se déroule, les expressions changent, passant par diverses variations… Pour finalement arriver à la gravité des traits et au sombre des regards…

***

Bravo aux comédien-n-e-s de l’ALARM – sapin, lutin, lutine et rennes – pour avoir joué durant plus de deux heures et demi cette comédie divine pour 3 clous et merci aux militant-e-s qui ont soutenu avec pugnacité cette action de rue !

***

REJOIGNEZ-NOUS !   PARTICIPEZ A NOS PROCHAINES ACTIONS !

Inscrivez-vous à notre LETTRE INFO, via la page d’accueil du site de l’ALARM

Abonnez-vous à la Page Facebook de l’ALARM